Le principe des trois piliers fête ses 50 ans

Le 3 décembre 1972, le peuple et les cantons ont donné leur accord pour que soit inscrit dans la Constitution fédérale le principe des trois piliers de la prévoyance. À une nette majorité, ils ont également rejeté l’initiative lancée par le Parti du travail (PdT) « pour une véritable retraite populaire ». Cette votation constituait une étape décisive dans le débat sociétal et politique sur des rentes de vieillesse assurant les besoins vitaux, car elle a permis aux partisans du modèle des trois piliers d’en faire le principe de base de la sécurité sociale et d’empêcher jusqu’à aujourd’hui la réalisation du modèle d’une assurance vieillesse unique couvrant le minimum vital.

Comment le principe des trois piliers a-t-il pu s’imposer et perdurer jusqu’à aujourd’hui ? L’histoire aurait-elle pu prendre une autre tournure ? Où en sommes-nous aujourd’hui ? Et quels sont les défis des générations futures ?

Cet anniversaire est l’occasion pour la revue en ligne Sécurité sociale CHSS de se pencher sur cette question et d’autres encore. Cette année, elle publiera une série d’articles traitant du principe des trois piliers vu de différentes perspectives.

afficher plus

Toutes les contributions de ce focus