Editorial CHSS n° 1 / mars 2018

Famille et travail : Améliorer le cadre général

Les efforts visant à aider toutes les familles à mieux concilier vie privée et vie professionnelle revêtent une grande importance à plusieurs égards : politique familiale, sociale et économique, mais aussi égalité entre hommes et femmes. Ils permettent aux parents d’enfants en bas âge de mieux organiser leur temps entre activité professionnelle et garde des enfants. Les parents peuvent ainsi se consacrer davantage à leur travail, ce qui leur assure des revenus plus élevés et une meilleure protection sociale. Ils courent donc moins le risque de devoir dépendre de prestations de soutien financier. De plus, cette démarche accroît principalement la participation des femmes au marché du travail, ce qui rend l’investissement dans leur formation plus profitable et atténue la pénurie de main-d’œuvre qualifiée.

Depuis 2003, le programme d’impulsion lancé par la Confédération a encouragé la création de quelque 56 400 places d’accueil extrafamilial et parascolaire, ce qui a permis de largement doubler l’offre d’accueil globale. Des études montrent qu’une hausse aussi importante du nombre de places n’aurait pas été possible sans le soutien financier de la Confédération. Les investissements de la Confédération déploient leurs effets à long terme. La grande majorité des institutions existent toujours après la fin du subventionnement, d’autres sources de financement ayant pu être trouvées.

En dépit de cette bonne nouvelle, l’offre existante ne suffit toujours pas à couvrir la demande actuelle. En effet, le nombre de places disponibles reste insuffisant, et parfois les coûts sont trop élevés pour les parents, ou les horaires proposés par les structures d’accueil ne leur conviennent pas. Dès 2018, les nouveaux instruments permettront donc, d’une part, d’abaisser les frais de garde à la charge des parents et, d’autre part, de mieux adapter l’offre d’accueil aux besoins de ces derniers.

L’accueil extrafamilial pour enfants ne fait toutefois pas uniquement sens au regard de meilleures possibilités pour concilier famille et travail. Ces dernières années, l’encouragement précoce a pris une importance toute particulière. Le développement de l’enfant, au cours des premières années de sa vie, est déterminant pour sa formation future. L’accueil extrafamilial peut favoriser ce développement grâce à un environnement d’apprentissage stimulant.

C’est un thème qui restera donc essentiel au cours des années à venir. La Confédération, les cantons, les villes et les communes se doivent d’améliorer les conditions de l’encouragement précoce et de l’accueil extrafamilial pour enfants.