Prise en charge de proches

Edition CHSS n° 4 ⁄ décembre 2019

Prise en charge de proches

En raison de leur état de santé, quelque 300 000 personnes âgées de 15 ans ou plus dépendent du soutien régulier de quelque 900 000 proches ou connaissances. Ces proches aidants accomplissent, dans leur famille et au sein de la société, une tâche essentielle et fondamentale. En raison du vieillissement démographique, la prise en charge et les soins prodigués par des proches ne cesseront de prendre de l’importance à l’avenir.

Depuis 2016, le Conseil fédéral a pris un ensemble coordonné de mesures pour améliorer les conditions générales des proches aidants. Ces mesures visent, d’une part, à élargir l’offre d’informations et de possibilités de décharge et, d’autre part, à favoriser de façon ciblée la conciliation entre activité professionnelle et soins prodigués à des proches. Le dossier du présent numéro de la CHSS présente quelques-unes de ces mesures. La nouvelle loi fédérale sur l’amélioration de la conciliation entre activité professionnelle et prise en charge de proches, actuellement discutée au sein du Parlement, fait l’objet du premier article. Le deuxième article est consacré au programme « Offres visant à décharger les proches aidants 2017-2020 » et le troisième porte sur les aspects financiers des offres de soutien et de décharge et leur caractère économiquement viable.

Le dossier présente également deux exemples de bonnes pratiques. Le premier exemple, la plateforme Work + Care de Travail Suisse, fournit des renseignements pratiques, rassemble les informations disponibles en la matière, et tient une liste des adresses des associations et des organisations à but non lucratif qui offrent un soutien et une orientation aux proches aidants actifs professionnellement. Quant au second exemple, les crèches Kinderhaus Imago à Dübendorf et Baar, elles proposent une prise en charge externe des enfants handicapés pour permettre aux parents d’exercer une activité professionnelle.

Pérenniser la prise en charge de proches

Les proches aidants constituent une ressource sociale primordiale et jouent un rôle important dans le système de santé et de solidarité. Ils interviennent au pied levé auprès de membres de la famille, d’amis ou de connaissances lorsque ces derniers tombent malades ou qu’ils ont besoin d’un soutien au quotidien en raison de leur âge. En… Lire la suite

Concilier vie professionnelle et prise en charge de proches

Pour la plupart des proches aidants, concilier activité professionnelle et prise en charge d’un proche nécessitant des soins est une tâche ardue. Dans certains cas, ce double rôle entraîne également des difficultés financières. Afin d’améliorer la situation des personnes concernées,…… Lire la suite

Décharger les proches aidants

La prise en charge des proches joue un rôle important dans le système de santé publique. Le programme de promotion « Offres visant à décharger les proches aidants 2017-2020 » ­analyse la situation des proches aidants et propose des pistes pour améliorer les…… Lire la suite

Viabilité financière d’une prise en charge de proches à domicile

Le projet de recherche présenté dans cet article s’intéresse à la situation financière de ­ménages dont un membre doit être pris en charge par ses proches pour des raisons de santé et au caractère financièrement supportable des frais qui en…… Lire la suite

La voix des proches aidants à Berne

Il y a autant de proches aidants différents que de situations individuelles, mais ils font face à des difficultés communes. Ce sont elles que la nouvelle Communauté d’intérêts Proches ­aidants CIPA entend faire connaître dans la Berne fédérale…. Lire la suite

Décharger les parents dont les enfants nécessitent des soins

Les maisons d’accueil intégratif Imago accueillent en principe tous les enfants dont l’état de santé permet le transport dans une structure de jour. Elles aident ainsi également les parents d’enfants en bas âge nécessitant des soins complexes à continuer de…… Lire la suite

Assurances sociales : ce qui va changer en 2020

Les dispositions de la loi sur la Réforme fiscale et le financement de l’AVS (RFFA) entrent en vigueur en 2020. C’est la principale nouveauté dans les assurances sociales suisses. Le présent article donne un bref aperçu de ce qui change…… Lire la suite

Édition courante: CHSS n° 4 ⁄ décembre 2019 – Prise en charge de proches

Pérenniser la prise en charge de proches (Stefan Spycher)

Concilier vie professionnelle et prise en charge de prochesPour la plupart des proches aidants, concilier activité professionnelle et prise en charge d’un proche nécessitant des soins est une tâche ardue. Dans certains cas, ce double rôle entraîne également des difficultés financières. Afin d’améliorer la situation des personnes concernées, le Conseil fédéral propose une nouvelle loi fédérale. (Andrea Künzli)

Dossier: Prise en charge de proches

Décharger les proches aidantsLa prise en charge des proches joue un rôle important dans le système de santé publique. Le programme de promotion « Offres visant à décharger les proches aidants 2017-2020 » ­analyse la situation des proches aidants et propose des pistes pour améliorer les conditions dans lesquels ces derniers interviennent. (Facia Marta Gamez; Pia Oetiker; Regula Rička)

Viabilité financière d’une prise en charge de proches à domicileLe projet de recherche présenté dans cet article s’intéresse à la situation financière de ­ménages dont un membre doit être pris en charge par ses proches pour des raisons de santé et au caractère financièrement supportable des frais qui en découlent. Outre les frais engendrés par les offres de soutien et de décharge, d’autres coûts de santé peuvent avoir une incidence sur les conditions économiques du ménage, de même que d’éventuelles pertes de revenu. (Heidi Stutz)

La voix des proches aidants à BerneIl y a autant de proches aidants différents que de situations individuelles, mais ils font face à des difficultés communes. Ce sont elles que la nouvelle Communauté d’intérêts Proches ­aidants CIPA entend faire connaître dans la Berne fédérale. (Valérie Borioli Sandoz)

Décharger les parents dont les enfants nécessitent des soinsLes maisons d’accueil intégratif Imago accueillent en principe tous les enfants dont l’état de santé permet le transport dans une structure de jour. Elles aident ainsi également les parents d’enfants en bas âge nécessitant des soins complexes à continuer de travailler. Son offre, qui a fait œuvre de pionnier, existe depuis 2008. (Angie Hagmann)

Collaboration interinstitutionnelle (CII)

Intégration ciblée des réfugiés grâce à l’évaluation de leur potentielPour une insertion professionnelle durable des réfugiés et des personnes admises à titre ­provisoire, il importe d’en connaître le potentiel. C’est pourquoi le Secrétariat d’État aux ­migrations (SEM) a demandé la mise au point d’outils d’évaluation du potentiel. (Michèle Laubscher)

Famille, générations et société

« Always on » : comment les jeunes vivent-ils la connexion permanente ?Pour les jeunes d’aujourd’hui, se passer des médias numériques serait impensable, tant ­ceux-ci font partie de leur quotidien. L’étude « Always on » montre comment les jeunes perçoivent et gèrent cette connexion permanente. Dans ce contexte, risques et opportunités sont étroitement liés. (Rahel Heeg; Olivier Steiner)

Politique sociale

Assurances sociales : ce qui va changer en 2020Les dispositions de la loi sur la Réforme fiscale et le financement de l’AVS (RFFA) entrent en vigueur en 2020. C’est la principale nouveauté dans les assurances sociales suisses. Le présent article donne un bref aperçu de ce qui change en 2020 et des principaux chantiers, sur la base des informations disponibles mi-novembre 2019. (Mélanie Sauvain)

Le directeur de l’OFAS, Jürg Brechbühl, prend congéJürg Brechbühl a été directeur de l’Office fédéral des assurances sociales (OFAS) de juillet 2012 à fin novembre 2019. Auparavant, jusqu’en 2005, il a aussi occupé durant 23 ans diverses ­fonctions à l’OFAS. Ses connaissances en assurances sociales sont ainsi difficilement égalables, en particulier en ce qui concerne la prévoyance vieillesse. En entretien avec la CHSS, Jürg ­Brechbühl analyse l’évolution des dernières années et porte un jugement sur les questions sociopolitiques actuelles.

Le compte global des assurances sociales CGAS de 1987 à 2017De 1987 à 2017, les recettes des assurances sociales sont passées de 58 à 182 milliards de francs. En 2017, l’augmentation des recettes de 124 milliards de francs concernait pour 39 % la prévoyance professionnelle, pour 21 % l’assurance-vieillesse et survivants et pour 19 % l’assurance-­maladie. Les 21 % restants relevaient des six autres assurances sociales. (Salome Schüpbach; Stefan Müller)

Prévoyance

À combien s’élève le capital du pilier 3a ?Fin 2018, le capital de la prévoyance individuelle liée dans le pilier 3a s’élevait à près de 123 milliards de francs. En 2016, 32 % des contribuables avaient fait un versement dans le 3 pilier, investissant plus de 10 milliards de francs dans leur prévoyance. (Salome Schüpbach; Stefan Müller)

Rente complémentaire pour enfant : situation économique des bénéficiaires de rente AVS et AIQuiconque perçoit une rente AVS ou AI du 1 pilier et a des enfants mineurs ou des enfants majeurs en formation ayant besoin de soutien a droit à une rente complémentaire pour enfant. Malgré cela, le risque de grandir dans un milieu économiquement défavorisé est plus élevé pour ces enfants que pour ceux de parents qui ne perçoivent pas de rente. (Jürg Guggisberg)

Objectif : stabiliser l’AVSEn septembre 2017, le peuple refusait la réforme Prévoyance vieillesse 2020. Depuis, un financement supplémentaire a été octroyé à l’AVS par le biais de la RFFA. Une bouffée d’oxygène qui n’apporte qu’une réponse très partielle aux défis démographiques et financiers posés à l’AVS. (Mélanie Sauvain)

Toutes les éditions et dossiers