Politique de la petite enfance

Edition CHSS n° 2 ⁄ juin 2021

Politique de la petite enfance

Avec la politique de la petite enfance, la société protège, encourage et soutient les enfants à naître et les enfants en âge préscolaire dans leurs milieux de vie, et veille, en optimisant le cadre juridique et politique, à ce que les éducateurs et les personnes de référence puissent assumer leurs responsabilités de manière adéquate et permettre à leurs protégés de se développer en toute sécurité, de grandir sainement et de bénéficier des mêmes chances.

En Suisse, une multitude d’acteurs étatiques et privés se partagent les tâches, les responsabilités et les compétences en matière de politique de la petite enfance ; néanmoins, les communes et les cantons en sont les principaux acteurs. Une grande part de la coordination est assurée par des structures intercantonales sous la houlette de la Conférence des directrices et directeurs cantonaux des affaires sociales (CDAS).

Le dossier de la CHSS publiée en juin est consacré à la politique de la petite enfance. Il présente un état des lieux, le premier réalisé par le Conseil fédéral, et expose les possibilités de développement au niveau fédéral dans les limites du cadre juridique et financier existant. Les autres articles offrent un aperçu de l’action de divers responsables locaux dans le domaine de la petite enfance. Ces derniers nous ont fait part de leurs activités, des principaux défis auxquels ils sont confrontés et des points sur lesquels il serait nécessaire d’agir

Les villes, acteurs incontournables de la politique de la petite enfance

En Suisse, près de trois quarts des enfants de 0 à 4 ans vivent en environnement urbain. Dans le domaine de la petite enfance, les villes répondent aux enjeux actuels en mettant sur pied une offre adaptée aux besoins. Elles…… Lire la suite

Politique de la petite enfance – état des lieux et perspectives

La politique de la petite enfance a pour objectif d’offrir aux enfants la possibilité de se développer en toute sécurité, de grandir sainement et de bénéficier de l’égalité des chances. Le Conseil fédéral a, pour la première fois, procédé à…… Lire la suite

Politique de la petite enfance dans le canton de Thurgovie

Les premières années de vie sont décisives pour le parcours d’une personne et sa trajectoire professionnelle. C’est pourquoi, en étroite collaboration avec les communes politiques et les communes scolaires, le canton de Thurgovie soutient des offres adaptées aux besoins dans…… Lire la suite

La politique de la petite enfance doit rester entre les mains des communes

C’est aux parents qu’il appartient d’élever leurs enfants. L’État peut toutefois les accompagner et les soutenir dans cette tâche. Pour répondre aux besoins et être efficaces, les offres d’accueil extrafamilial doivent s’adapter aux conditions locales. Les communes ont donc un…… Lire la suite

Davantage de cohérence face aux disparités dans la politique de la petite enfance

L’importance cruciale des premières années de la vie est reconnue. Le fait que l’offre dans les domaines de l’encouragement précoce et de l’accueil extrafamilial en Suisse ne soit pas encore optimale est également incontesté. Une politique nationale de la petite…… Lire la suite

Jeunes et médias : une plateforme à succès

Les mesures de la Confédération sur le plan éducatif de la protection des jeunes face aux médias se déploient depuis 2016 sur la plateforme nationale Jeunes et médias. La nouvelle évaluation complète dont elles ont fait l’objet montre qu’elles continuent…… Lire la suite

Édition courante: CHSS n° 2 ⁄ juin 2021 – Politique de la petite enfance

Politique de la petite enfance : protection, égalité des chances et participation au centre de l’attention (Astrid Wüthrich)

Dossier: Politique de la petite enfance

Politique de la petite enfance – état des lieux et perspectivesLa politique de la petite enfance a pour objectif d’offrir aux enfants la possibilité de se développer en toute sécurité, de grandir sainement et de bénéficier de l’égalité des chances. Le Conseil fédéral a, pour la première fois, procédé à un état des lieux des mesures prises par la Confédération, les cantons et les communes et a présenté les possibilités de développement au niveau fédéral. (Michelle Jenni)

Davantage de cohérence face aux disparités dans la politique de la petite enfanceL’importance cruciale des premières années de la vie est reconnue. Le fait que l’offre dans les domaines de l’encouragement précoce et de l’accueil extrafamilial en Suisse ne soit pas encore optimale est également incontesté. Une politique nationale de la petite enfance est nécessaire pour combler les lacunes et améliorer la qualité. (Elisabeth Baume-Schneider; Eliane Fischer)

Politique de la petite enfance dans le canton de ThurgovieLes premières années de vie sont décisives pour le parcours d’une personne et sa trajectoire professionnelle. C’est pourquoi, en étroite collaboration avec les communes politiques et les communes scolaires, le canton de Thurgovie soutient des offres adaptées aux besoins dans le domaine de la petite enfance. (Jasmin Gonzenbach-Katz)

La politique de la petite enfance doit rester entre les mains des communesC’est aux parents qu’il appartient d’élever leurs enfants. L’État peut toutefois les accompagner et les soutenir dans cette tâche. Pour répondre aux besoins et être efficaces, les offres d’accueil extrafamilial doivent s’adapter aux conditions locales. Les communes ont donc un rôle clé à jouer dans le domaine de la petite enfance. (Claudia Hametner)

Les villes, acteurs incontournables de la politique de la petite enfanceEn Suisse, près de trois quarts des enfants de 0 à 4 ans vivent en environnement urbain. Dans le domaine de la petite enfance, les villes répondent aux enjeux actuels en mettant sur pied une offre adaptée aux besoins. Elles dépendent à cet égard du soutien de leur canton et de la Confédération. (Franziska Ehrler)

Allocations pour perte de gain (APG)

Allocation de maternité en cas d’hospitalisation prolongée du nouveau-néActuellement, aucun revenu n’est garanti aux mères en cas d’hospitalisation prolongée de leur nouveau-né. Une modification de la loi, qui entrera en vigueur au début du mois de juillet 2021, va combler cette lacune. (Andrea Künzli)

Congé de prise en charge pour les parents d’enfants gravement atteints dans leur santéÀ partir du 1er juillet 2021, les parents qui prennent en charge leur enfant gravement atteint dans sa santé et qui doivent à cette fin interrompre leur activité profes­sionnelle auront droit à un congé de prise en charge de 14 semaines et à une allocation de prise en charge financée par le régime des allocations pour perte de gain (APG). (Andrea Künzli)

Collaboration interinstitutionnelle (CII)

L’assurance-chômage (AC) et la formation optimisent leur interfaceLa concrétisation de la collaboration interinstitutionnelle (CII) passe par une action commune des acteurs aux interfaces de l’intégration sociale, professionnelle et dans la formation. L’exemple de l’interface AC-formation illustre comment l’AC optimise la collaboration avec ses partenaires de la CII, étape par étape. (Carmen Schenk)

Famille, générations et société

Offre de prestations en faveur des famillesLa Suisse dispose d’une offre abondante en matière d’accompagnement et de conseil aux familles ainsi que de formation des parents. Une nouvelle étude fournit un aperçu systématique du paysage actuel de l’offre et nomme les huit principaux défis en matière de disponibilité, d’accessibilité, de qualité et de capacité à atteindre les publics cibles. (Philipp Walker; Sarina Steinmann; Anna Tanner)

Jeunes et médias : une plateforme à succèsLes mesures de la Confédération sur le plan éducatif de la protection des jeunes face aux médias se déploient depuis 2016 sur la plateforme nationale Jeunes et médias. La nouvelle évaluation complète dont elles ont fait l’objet montre qu’elles continuent de susciter un grand intérêt et d’avoir un large impact. (La Mantia Alexandra; Milena Iselin)

Prestations transitoires (LPtra)

Une nouvelle prestation sociale entre le chômage et la retraite entre en vigueurLe système de sécurité sociale suisse s’étoffe d’une nouvelle prestation destinée aux chômeurs de 60 ans et plus arrivés en fin de droit. Les prestations transitoires viennent combler une lacune dans la protection sociale entre le chômage et la retraite. Une nouvelle couverture bienvenue en cette période de crise du COVID-19. (Mélanie Sauvain)

Toutes les éditions et dossiers